Biographie

Daniel Richard

Derrière ce nom essentiellement connu des professionnels du monde du vin et des spiritueux, se cache Univins et Spiritueux, une agence pancanadienne qui réalise des ventes au détail annuelles de 170 millions de dollars, 25 ans de travail et, surtout, un homme, Daniel Richard. Daniel est né à Montréal le 3 janvier 1953. Cet époux, père de cinq enfants, a également deux petits-enfants.

Parcours professionnel

Daniel Richard est un self-made-man qui a su utiliser ses études au MBA pour cadres d’entreprise à l’École des sciences de la gestion de l’UQAM (ESG UQAM), pour peaufiner et optimiser ses acquis professionnels.

Agriculteur et apiculteur sur une ferme qu’il acquiert au début des années 70, il sera le premier au Québec à cultiver du blé biologique. Dans les années 80, il participera à de nombreux projets d’entraide internationale et sera d’ailleurs l’instigateur de la première collecte de fonds en faveur du Biafra.

Cet entrepreneur dans l’âme, travaillera par la suite en tant que directeur de divers organismes, campagnes de financement et fondations. Avec en tête l’objectif de redevenir son propre patron, Daniel complétera en 1991 son MBA à l’ESG UQAM.

Daniel Richard est à l’origine du Domaine du Lys : 1er vignoble québécois en FranceC’est à ce moment que son amour pour les vins, qu’il entretient depuis longtemps, se concrétisera enfin, alors qu’il s’associera avec Louis Letellier, et François Léger qu’il a rencontré durant ses études à l’ESG UQAM. Ensemble ils fonderont leur première agence de vins : Francs-Vins.

Daniel profitera alors d’un marché encore en friche pour les vins de grande qualité. En 1996, il sera à l’origine de l’achat du premier vignoble entièrement propriété de capitaux privés québécois, le Domaine du Lys, un vignoble du sud de la France. Il créera également à cette époque, la compagnie de négoce Le Négociant Français et en 1999, procédera à la fusion de Francs-Vins avec le groupe Les Sélections Yves Michaud : c’est à ce moment que son entreprise prendra son véritable envol, pour devenir Univins.

L’intérêt des restaurateurs et de la SAQ qui recherchent alors de plus en plus de produits distinctifs et nouveaux, permet à Univins de se positionner avantageusement. En 2006, l’entreprise deviendra la 2e plus grosse agence dans le domaine des produits de spécialité au Québec. En 2007, dans un objectif de consolidation des ses entreprises, Daniel Richard créera le groupe Vini-Quatro, formé aujourd’hui des agences Univins, Francs-Vins, Tandem Selections (Ontario), Tandem Atlantic (Provinces de l’Atlantique) et Tandem Wine Selection (Alberta).

En tant que président de la société en portefeuille Vini-Quatro, Daniel Richard est agent, importateur, distributeur et négociant en vins. Sa PME, qui depuis 2011-2012, a connu une croissance annuelle de 27%, prévoit à moyen terme hausser ses ventes afin d’atteindre le 1 000 000 de caisses vendues.

Ce succès pancanadien entraînera, en 2015, la consolidation des activités de tous les maillons de Vini-Quatro avec la création d’Univins et Spiritueux.

Un grand entrepreneur

La crédibilité et les bonnes relations que Daniel a su établir dans le milieu au fil du temps grâce à sa solide expertise des vins, son flair et sa personnalité généreuse parfaitement en ligne avec l’aspect convivial de son produit, ont eu un impact important sur l’évolution de l’entreprise.

Le meilleur exemple de l’influence de Daniel Richard sur la performance de son groupe, est sans nul doute incarné par un de ses produits vedettes, le vin Liano. C’est après avoir eu un coup de coeur pour les produits d’Umberto Cesari, dont il découvrit il y a 15 ans la petite entreprise nichée au coeur de l’Émilie-Romagne, en Bologne, que Daniel Richard a pressenti l’immense potentiel des produits de ce viticulteur pour le marché du Québec. Il commença immédiatement à travailler avec M. Cesari pour mettre au point des vins à la mesure de ce qu’il prévoyait correspondre aux goûts du marché québécois et commencer à distribuer le Liano au Québec. Le résultat a été au-delà de toutes espérances : avec plus de 3 millions de bouteilles vendues aujourd’hui par la SAQ, le Liano est, à 27$, le vin de plus de 20$ le plus vendu de toute l’histoire de la SAQ. Cette réussite, tant dans la mise au point d’un vin élaboré pour le Québec que dans une stratégie de mise en marché efficace, est l’un des points d’honneur dans le tableau de Daniel Richard et a grandement contribué à sa réputation de grand entrepreneur. La démonstration en a été faite lorsqu’il a reçu en 2013, le Prix Performance Entrepreneur décerné par son alma mater, l’ESG UQAM.

Engagements à l’extérieur de l’entreprise

Outre son implication de toujours dans les domaines de l’alimentation et de la gastronomie, il a également été particulièrement actif sur la scène culturelle et caritative, en siégeant au sein de divers conseils d’administration. Il a été impliqué de 2009 à 2013, en tant que président et par la suite comme administrateur, à l’Association Québécoise des Agences vins bières et spiritueux où il a joué un rôle important dans le rapprochement entre la SAQ et les agences de vins, dont les relations à l’époque étaient tendues. Il fût également instigateur et créateur de l’événement « La Grande dégustation de Montréal », qui a remplacé le Salon des vins de Montréal. M. Richard fait en outre partie de la table de concertation de Tourisme Montréal qui est l’un des principaux acteurs de l’organisation de l’événement « Montréal à table », une semaine gastronomique qui se déroule chaque année autour du thème de la table et des vins. Il est aussi à l’origine de l’événement « Joyeux Novembre », qui regroupe 5 grands événements reliés à la gastronomie et au vin, et dont la première édition s’est tenue en novembre 2012.

Leadership

Dans son entreprise, Daniel privilégie personnellement les qualités telles que la détermination, l’engagement, la loyauté : il croit qu’en respectant les plus hautes qualités d’intégrité morale, on crée un effet d’entraînement et qu’ainsi, avec ses employés, on contribue à faire de son organisation une réussite tant sur le plan humain, qu’entrepreneurial. Il ne faut pas non plus avoir peur de s’entourer des meilleurs, aime-t-il souligner, c’est selon lui, la seule façon de grandir.

La passion du métier est aussi ce qui fait de lui un leader : quand on est inspiré, on inspire ceux qui nous entourent. Parce que le vin, est un produit particulier avec lequel on entretient forcément un attachement qui va au-delà d’un intérêt rationnel ou pragmatique : c’est une réalité vivante, organique, aux visages extrêmement diversifiés, qui nous rassemble et contribue au mieux-être.